Présentation

Claudine GUITTET assure l’administration et la direction artistique de la Compagnie VUE SUR SCÈNE depuis sa création en 2005.

ACTUALITÉ

La Compagnie VUE SUR SCÈNE a offert à Chantal PÉNINON la possibilité de mettre en scène son « Triptyque Roger LOMBARDOT », trois monologues qui se répondent et se complètent pour nous dire ce qu’est l’être humain et, surtout, ce qu’il pourrait être.

  • 26 avril 2018 dans le cadre du Festival "Scènes en Territoire" du Puy-de-Dôme et d'un ensemble de rencontres autour de La grotte Chauvet organisé par Le Kiosque Université populaire de Thiers : création de « La Rose », texte écrit en hommage à la Grotte Chauvet, avec Sandrine BONNET, danseuse, Antoine LADRETTE, violoncelliste et Chantal PÉNINON, comédienne.
  • 6 mai 2018, Paris : création de « 68 Mon Amour » à Paris avec Ludovic SALVADOR.
  • 16 janvier 2019, Paris : création du troisième texte, « Discours d’investiture de la Présidente des États-Unis », interprété par Claudine GUITTET, qui l’a également joué à Boston en mars 2019 dans le cadre du mois de la Francophonie.

PROJETS

La Compagnie VUE SUR SCÈNE cherche actuellement à organiser une tournée aux USA pour « Discours d’investiture de la Présidente des Etats-Unis ».

Par ailleurs, deux spectacles sont actuellement en cours de création :

  • « Chambre à louer avec salle de bain privée », de et avec Chantal PÉNINON et Denis TISON, s’intéresse à la façon dont on aborde sa vieillesse dans la solitude.
  • « Lectures 2 Q », proposées par Chantal PÉNINON, tourne autour de la question suivante : y a-t-il un imaginaire érotique/pornographique au féminin ?

HISTORIQUE

La Compagnie VUE SUR SCÈNE a été fondée par Claudine GUITTET et Antoinette SÉNIOR autour d’un désir commun de création artistique dans le domaine du théâtre gestuel. Elle s’en est peu à peu éloignée et a enrichi son travail en l’articulant autour du texte.

Son premier spectacle, « Le Choix d’Iphigénie » (texte et mise en scène de Claudine GUITTET, interprétation Antoinette SÉNIOR) est une relecture du mythe à la lumière des avancées de la psychanalyse et des problématiques liées à la xénophobie. La compagnie a été subventionnée pour ce projet par le Conseil Général des Yvelines.

Ont suivi entre autres « Monologue avec valise » de et avec Guérassim DICHLIEV, « Les Hirondelles de Kaboul » d’après le roman de Yasmina KHADRA, « Où est-ce qu’on va comme ça » de et avec Claudine GUITTET et Isabelle SPARTALIS, « Phèdre » de Jean RACINE.

Claudine GUITTET, elle-même poète-photographe (www.claudineguittet.net) travaille par ailleurs avec des plasticien-nes, comme par exemple pour les spectacles « Voyage aux sources du pays natal » et « Au bout du petit matin », créés à partir de l’œuvre plastique et d’un conte initiatique de Catherine SEZNEC d’une part, d’autre part de l’œuvre poétique d’Aimé CÉSAIRE.